Pages

jeudi 31 mars 2011

Charlie Chaplin ( 1889 - 1977 )...


" J'ai pardonné des erreurs presque impardonnables,

J'ai essayé de remplacer des personnes irremplaçables

Et oublier des personnes inoubliables.

J'ai agi par impulsion, j'ai été déçu par des gens que j'en croyais incapables,

Mais j'ai déçu des gens aussi.

J'ai tenu quelqu'un dans mes bras pour le protéger.

J'ai ri quand il ne fallait pas. Je me suis fait des amis éternels.

J'ai aimé et l'ai été en retour, mais j'ai aussi été repoussé.

J'ai été aimé et je n'ai pas su aimer.

J'ai crié et sauté de tant de joies,

J'ai vécu d'amour et fait des promesses éternelles,

Mais je me suis brisé le coeur, tant de fois !

J'ai pleuré en écoutant de la musique ou en regardant des photos.

J'ai téléphoné juste pour entendre une voix, je suis déjà tombé amoureux d'un sourire.

J'ai déjà cru mourir par tant de nostalgie et j'ai eu peur de perdre quelqu'un de très spécial (que j'ai fini par perdre)...

Mais j'ai survécu ! Et je vis encore ! Et la vie, je ne m'en passe pas...

Et toi non plus tu ne devrais pas t'en passer. Vis !!!

Ce qui est vraiment bon, c'est de se battre avec persuasion,

Embrasser la vie et vivre avec passion,

Perdre avec classe et vaincre en osant, parce que le monde appartient à celui qui ose

Et que LA VIE C'EST BEAUCOUP TROP pour être insignifiante ! "

Charlie Chaplin...

Sir Charles Spencer dit Charlie Chaplin est né le 16 Avril 1889 (quatre jours avant Hitler, avait-il fait spécifier à un journaliste) dans East Lane à Walworth, Londres ( quartier pauvre ). Mais selon des "spécialistes" de Chaplin, « il n'existe aucun acte de naissance, ni extrait de baptême » prouvant les faits de ce que Chaplin dit lui-même. Un mystère plane donc sur ses origines... Son père, Charles Senior, chanteur de music-hall, était connu pour sa voix de baryton. Grand buveur, il mourut à l'âge de 37 ans d'une cirrhose du foie. Chaplin en parlant de lui, dira qu'il ne l'a presque pas connu mais aura remarqué son côté silencieux et mélancolique. Sa mère, Hannah Hill, possédait elle aussi la passion de la scène. Grande danseuse d'opérette ou actrice, elle paraissait sous le nom de Lily Harley. Il fait sa première apparition sur scène, alors qu'il n'a que cinq ans, pour venir en aide à sa mère qui, prise d'une extinction de voix subite, ne peut plus assurer son spectacle. Il sont tous les deux hués par le public. A dix ans, il débute sa carrière professionnelle dans une troupe d'enfants danseurs de claquettes, "Les huit gars du Lancashire". Puis pendant plusieurs années, il interprète le rôle du petit groom Billy dans la pièce "Sherlock Holmes". En 1908, il signe un contrat avec Fred Karno pour être dans sa troupe de théâtre. C'est grâce à son frère si celui-ci s'engage. Après plusieurs emplois et plusieurs troupe de théâtres que Chaplin a fait, Fred Karno, qui était un nom connu au-delà des frontières de l'Angleterre, lui donne l'occasion de se faire connaître. Et ce jeune homme de 19 ans devint une vedette. Il a joué dans plusieurs sketchs et pièces de théâtre.Après une première tournée aux États-Unis, il s'y installa en 1912. Chaplin apparut pour la première fois à l'écran en 1913 dans une production de la Keystone Film Company sous la direction de Mack Sennett. Il créée le personnage mondialement célèbre de Charlot dans le film Charlot est content de lui (Kid Auto Races at Venice, 1914) de Henry Lehrman. Très vite, il devint lui-même réalisateur et, reprenant le personnage de Charlot, il le mit en scène dans plus de 70 films parmi lesquels le Vagabond (The Tramp, 1915). Successivement associé à diverses sociétés de production (la Essanay Film Company, la Mutual Film Company et la First National Film Company), il finit par créer son propre studio à Hollywood, en 1918. Chaplin développa progressivement son personnage, passant du stéréotype enjoué et bouffon à un personnage de plus en plus complexe qui, tout en restant comique, prit une dimension mélodramatique. En 1919, il fonda avec D.W. Griffith, Douglas Fairbanks et Mary Pickford, la société de production United Artists Corporation, et en fut membre jusqu'en 1952. Il accède ainsi pour la première fois à une situation d'autonomie totale. Parmi ses très nombreux films, on peut citer le Gosse (The Kid, 1921), le Pèlerin (The Pilgrim, 1923), la Ruée vers l'or (The Gold Rush, 1925), le Cirque (The Circus, 1928), les Lumières de la ville (City Lights, 1931), les Temps modernes (Modern Times, 1936), le Dictateur (The Great Dictator, 1940), Monsieur Verdoux (1947), Limelight (1952) et Un roi à New York (A King in New York, 1957). Son dernier film, la Comtesse de Hong Kong (A Countess from Hong Kong, 1967), en couleurs, reste très peu connu. Il composa en outre la musique de la plupart de ses films. Chaplin affina constamment son jeu d'acteur en s'inspirant du mime et du clown, alliant une grâce acrobatique, des gestes expressifs et une grande éloquence faciale. Son rôle de Charlot, symbole de l'individualité triomphante contre l'adversité et la persécution, a fait de lui une sorte de tragi-comédien. L'avènement du cinéma parlant allait à l'encontre de son style, de l'efficacité de la pantomime dont dépendait son imagination créative. Il ne produisit que peu de parlant.
Sept années après l'arrivée d' Adolf Hitler au pouvoir et l'année suivant l'invasion éclair de la Pologne par les troupes nazies, Charlie Chaplin tourne le leader allemand en dérision en endossant son uniforme dans Le Dictateur en 1940, l'un des rares films parlants du cinéaste anglais. Charlie Chaplin est alors au sommet de sa popularité, mais à la sortie du conflit mondial, les joies de la victoire alliée laissent peu à peu la place à une méfiance croissante envers les Américains communistes, groupe auquel le cinéaste est soupçonné d'appartenir. Faisant face à une pression qui devient insoutenable au fil des années, il quitte les États-Unis en 1952 pour regagner son pays natal. Cinq années plus tard, Charlie Chaplin présente Un Roi à New York , film par le biais duquel il s'attaque au phénomène de chasse aux sorcières en vigueur pendant les années les plus noires du maccarthysme. Après une dernière production en 1967 intitulée La Comtesse de Hong Kong , il part finalement pour la Suisse pour y couler une retraite paisible. Anobli en 1975, il devient Sir Charles Spencer Chaplin et s'éteint deux années plus tard, le jour de Noël 1977 à Vevey en Suisse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire